Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées

Mission de la Chaire Jean-Monbourquette
En rassemblant diverses expertises de la Faculté des arts et des sciences, la Chaire Jean-Monbourquette vise à devenir un acteur incontournable de la formation et de la recherche en matière de soutien social des personnes endeuillées.

  • Entrevue avec les premiers cotitulaires et les fondateurs de la Chaire, cliquez ici

  • Site web de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées, cliquez ici

  • Allocution (extrait) de M. Gérard Veilleux, cliquez ici

  • Photos du lancement de la Chaire, cliquez ici

Lancement de la Chaire Jean-Monbourquette - 11 février 2019

Sur la photo, de g à d : l’honorable lieutenant-général Roméo Dallaire, Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et des sciences, Edward Ou Jin Lee et André-Anne Parent, les premiers cotitulaires de la Chaire, Céline Bellot, directrice de l’École de travail social, Gérard Veilleux, président du CA de la Fondation Monbourquette, Raymond Lalande, vice-recteur aux relations avec les diplômés, aux partenariats et à la philanthropie, Lisette Jean, fondatrice et présidente du CA de la Maison Monbourquette, et Guy Breton, recteur émérite de l’Université de Montréal. Crédit photo : Benjamin Seropian

Création de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées à l’Université de Montréal

 

Un don généreux de la Fondation Monbourquette a permis la mise sur pied d’une chaire d’études et de recherche consacrée au soutien social de personnes endeuillées au sein de l’Université de Montréal. 

Le lancement de la Chaire Jean-Monbourquette s’est tenu le 11 février 2019, à l’Université de Montréal, en présence de l’honorable lieutenant-général Roméo Dallaire, des initiateurs du don, Gérard Veilleux, président du CA de la Fondation Monbourquette, et Lisette Jean, fondatrice et présidente du CA de la Maison Monbourquette, de Guy Breton, recteur émérite de l’Université de Montréal, et de Frédéric Bouchard, doyen de la Faculté des arts et des sciences.

« La création de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées est une décision courageuse et visionnaire de la part de l’Université de Montréal. C’est un geste de rapprochement entre le savoir et l’humanisme, deux éléments essentiels au progrès harmonieux et équilibré de toute société, » soulignent M. Veilleux et Mme Jean. « Le deuil étant une préoccupation grandissante, nous sommes heureux que la mission de la Fondation Monbourquette soit désormais appuyée par une institution avec une grande portée sociale. Tout en assurant la pérennité de l’œuvre de Jean Monbourquette, la mise sur pied de cette nouvelle Chaire d’enseignement et de recherche bénéficiera non seulement à davantage d’endeuillés, mais aussi à toute la collectivité. » 

« Jean Monbourquette pratiquait, selon ses propres mots, la médecine du cœur, explique Dr Breton. Et c’est ce travail que la Chaire que nous inaugurons aujourd’hui va prolonger pour développer des idées nouvelles et les diffuser dans l’ensemble de la société. Je remercie chaleureusement la Fondation Monbourquette de la grande confiance qu’elle nous témoigne par ce don. »

Remise des premières bourses d’études de la Chaire Jean-Monbourquette

 

20 janvier 2021 - La Fondation Monbourquette est fière de vous présenter Élisabeth Morin et Pascale Millot, les deux premières récipiendaires des bourses de la Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées. Ces bourses d’études sont offertes à des étudiant(e)s inscrit(e)s aux programmes de maîtrise ou de doctorat de la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal.

 

 

 

 

À la maîtrise, Élisabeth Morin, étudiante en travail social, s’est mérité une bourse de 5 000 $ pour son projet : Identification des besoins de formation continue des travailleurs sociaux et des agents de relations humaines pouvant intervenir auprès des endeuillés. Par le biais des besoins de formations continues, son étude investigue des éléments fondamentaux de l’intervention et de l’accompagnement auprès des endeuillés, afin que les travailleurs sociaux et les agents de relations humaines soient adéquatement outillés et préparés à intervenir auprès des personnes en deuil. 

 

Au doctorat, Pascale Millot, étudiante en littératures de langue française, s’est mérité une bourse de 15 000 $ pour son projet : Recherche-création sur les questions du deuil et du vieillissement féminin. Sa thèse, à mi-chemin entre le reportage journalistique et le récit littéraire, est très innovante et originale, tout en s’inscrivant avec la thématique de la Chaire Jean-Monbourquette. Sa diffusion, par le biais de conférences, colloques et publications, vise à être utile à la recherche sur le deuil et à ouvrir des perspectives dans le soutien aux endeuillés.

Elisabeth-Morin_edited_edited.jpg
Pascale_Millot_edited.jpg

Dans la vidéo ci-dessus, vous pouvez visionner une entrevue avec les fondateurs de la Chaire Jean-Monbourquette, Mme Lisette Jean et M. Gérard Veilleux, lors de la remise des bourses. Ils y expliquent notamment ce qui les a motivés à créer cette Chaire et leur mission depuis plus de 15 ans auprès des personnes endeuillées.

La Chaire Jean-Monbourquette sur le soutien social des personnes endeuillées a pour mission de développer la recherche et la formation sur les impacts sociaux du deuil et sur les interventions prometteuses en matière de soutien social et d’accompagnement pour les endeuillés et leur entourage.