Les étapes du deuil

Jean Monbourquette et Isabelle d’Aspremont, dans leur livre Excusez-moi, je suis en deuil, résument le parcours que peut vivre une personne en deuil.
Il s’agit toutefois de points de repère qui ne sont pas forcément linéaires ni absolus. Chaque deuil est unique.

 

LE CHOC ET LE DÉNI
À l’annonce du décès, la personne peut ressentir un sentiment d’irréalité et avoir l’impression de vivre un mauvais rêve. Les émotions peuvent être temporairement gelées.

 

L’EXPRESSION DES ÉMOTIONS
Le deuil est un tsunami émotionnel pouvant passer par la tristesse, la colère, la culpabilité, l’anxiété, la peur, la dépression, et parfois le sentiment de libération.

LES TÂCHES CONCRÈTES RELIÉES AU DEUIL
En plus des tâches administratives, il s’agit ici de dire au défunt tout ce qu’on n’a pas eu le temps de lui dire, de réaliser des promesses faites avant le décès ou encore de se départir, à son rythme, des objets lui ayant appartenu.

LA QUÊTE D’UN SENS
Une fois les émotions passées, il y a ici un espace pour regarder la mort avec un peu de recul. Quel bilan peut-on faire de cette épreuve? A-t-on découvert de nouvelles ressources en soi ?

 

L’ÉCHANGE DES PARDONS
Puisqu’il n’y a pas de relation parfaite, chaque relation humaine porte son lot de blessures. Il est parfois nécessaire de demander pardon au défunt et/ou de lui pardonner ses manquements ou simplement d’être décédé trop vite.

LE « LAISSER PARTIR »
Il peut être difficile de laisser partir le défunt. En posant un geste symbolique d’éloignement - comme par exemple celui de disposer des cendres lorsque celles-ci étaient gardées à la maison, on consent peu à peu à poursuivre sa vie sans l’autre.

L’HÉRITAGE SPIRITUEL
Il serait dommage de laisser partir une personne sans récupérer son héritage spirituel. Il s’agit ici de faire vivre en soi certaines qualités que l’on a admirées chez l’autre. Ainsi, on est en lien avec une présence, qui n’est pas extérieure, mais intérieure.

  AU TERME DU DEUIL
 

  • On peut parler ou entendre parler du défunt sans être déstabilisé, ni troublé émotionnellement;

  • On a retrouvé un état d’équilibre, une énergie physique et mentale;

  • On a retrouvé le goût de s’investir dans de nouveaux projets et/ou de créer de nouveaux liens d’attachement;

  • On est en paix avec le décès de l’être cher.
     

Pour nous joindre :
514 894-8981
info@fondationmonbourquette.com

Organisme de charité  #858222573RR0001